Exonération d'impôts sur les frais professionnels liés au télétravail

Création : 30 mars 2021 Écrit par Administrator
Affichages : 731

Exonération d'impôts sur les frais professionnel en télétravail

Afin de limiter la propagation de la Covid19, la plupart des entreprises ont choisi de mettre leurs employés en télétravail. Si cette organisation permet d'assurer la sécurité de ses salariés, cette décision engage des frais professionnels supplémentaires pour ces derniers. Une situation qui a encouragé le gouvernement à annoncer une exonération d'impôt sur le revenu sur certaines allocations versées au titre du télétravail. Cependant, certains frais courants ne sont pas pris en compte par cette exonération. On vous dit tout dans cet article.

 

 

 

Les différentes allocations en relation avec le télétravail des salariés

 

Tout d'abord, il faut savoir que les allocations en relation avec le télétravail des salariés sont exonérées d'impôt sur le revenu. Ces dernières peuvent se présenter sous plusieurs formes : sous forme d'indemnités, d'un remboursement forfaitaire, ou encore d'un remboursement de frais réels. Chauffage, électricité, fournitures et matériel, mais surtout et avant tout, internet et téléphonie sont concernés par ces allocations. Concernant le poste de la téléphonie, vous pouvez joindre le service client Bouygues, pour obtenir davantage de renseignements.

Ces allocations sont identifiées par les employeurs et ils doivent transmettre ces informations à l'administration fiscale. Il faut savoir que le montant du revenu imposable d'un salarié sur sa déclaration ne doit pas inclure ce type d'allocation. Pour ce faire, l'employé peut réaliser une vérification des montants pré-remplis lors de sa déclaration de revenus en fin d'année. Il peut le faire soit à l'aide de ses bulletins de paie, soit en utilisant l'attestation fiscale annuelle qu'il doit réaliser.

 

 

Les modalités des allocations forfaitaires

 

Ces modalités particulières ont été mises en place afin de faciliter les démarches qu'un contribuable doit réaliser. En effet, l'exonération des allocations forfaitaires est faite pour encourager les contribuables à déclarer leurs impôts. Toutefois, elle est soumise à certaines règles. L'allocation est exonérée à condition qu'elle ne dépasse pas la limite de 2,5€ par jour de télétravail, soit environ une exonération totale de 50 € par mois, ce pour 20 jours de travail à domicile. Et cette somme est présumée exonérée avec une limite de 550€ annuelle.

De plus, cette exonération est applicable uniquement si elle couvre entièrement les divers frais professionnels engagés à cause du télétravail.

 

Comment déduire les frais réels de télétravail ?

 

Au cas où le montant total de vos frais et allocations professionnels en télétravail serait supérieur à la somme de l'abattement forfaitaire de 10% (montant de frais du télétravail, des repas et des déplacements), il est conseillé de déduire les frais professionnels de leur montant réel.

Vous avez 2 possibilités pour la déduction de ces frais : soit les limiter sur le versement forfaitaire journalier de 2,5€ dans la limite de 550€ annuel, soit directement les déduire sur le montant exact. Ce cas peut se présenter si vous avez acquis des équipements de valeur pour mieux organiser votre travail à domicile. Il peut s'agir de l'achat d'un fauteuil ergonomique, d'un périphérique ou d'un grand écran.

Il est toutefois à noter que l'administration fiscale doit encore apporter des précisions sur cette déduction, en mentionnant le montant et la nature de la déduction des frais.

 

A lire également :

L’explosion du télétravail, la norme du futur  ?

Mis à jour : mardi 30 mars 2021 08:43