Recruter en formant : des dispositifs pour un projet RH

Création : 5 mars 2012 Écrit par Raphael VISNADI
Affichages : 1897

Raphael VisnadiUne chef d’entreprise ou un manager, lorsqu’il recrute un collaborateur cherche en général un candidat qui répond à 100% à ses attentes, en termes d’expérience, de compétence, de savoir-faire et de savoir – être.

Cependant, entre les attentes du manager et la réalité du marché du travail, il y a souvent un gap important. Il existe cependant des solutions qui peuvent concilier la montée en compétence et le recrutement.

 

Acquisition de compétences à court terme

La réforme de la formation professionnelle de 2009 a permis de créer la Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE), qui vient en complément à l’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR). Ces deux dispositifs permettent de former un demandeur d’emploi qui pourrait correspondre au poste, mais à qui il manque un certain nombre de compétences.

Par exemple, une entreprise souhaite recruter un manutentionnaire. Cependant, l’obtention du CACES est indispensable. Le candidat correspond au poste, mais n’a pas le CACES. L’entreprise fait financer, via la Préparatoire Opérationnelle à l’Emploi le CACES, ce qui débloque le recrutement.

La formation sur le long terme

Une entreprise dans le domaine de la métallurgie identifie un collaborateur expérimenté qui part à la retraite dans deux ans. Deux solutions s’offrent à elle :

-         Recruter un salarié qui aura les mêmes compétences, ce qui parait compliqué.

-         Recruter via un contrat en alternance pour former le collaborateur

La seconde solution parait la plus pertinente

Le projet, toujours le projet

Former un salarié, et a fortiori, un nouvel embauché est toujours un pari sur l’avenir. Si on regarde les données de façon purement comptable, on analyse seulement les coûts. Cependant, si le dirigeant change son regard et analyse l’investissement, il ne doit simplement réfléchir en terme de ROI, mais surtout quel est le coût de ne pas former ? Pour cette entreprise dans la métallurgie, former un alternant a un coût, mais que ce serait-il passé sur les compétences n’avaient pas été transmises sur le long terme ?

 

 

Raphael VisnadiRaphael VISNADI

Dirigeant de GOJI - externalisation des RH

gojirh.wordpress.com

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Mis à jour : jeudi 7 mars 2013 01:57