L’impact du coaching sur le savoir-être du dirigeant

Création : 26 septembre 2011
Affichages : 320
Nathalie WEINRYBLe chef d’entreprise et les dirigeants qui décident de s’investir dans un processus de coaching s’attendent à réaliser un travail sur eux-mêmes. Cette démarche sera pour eux la source d’un meilleur état personnel, propice aux déploiements de leurs talents, de leurs performances et... de leur savoir-être.

Ces décideurs se sont renseignés sur les bienfaits du coaching, ont écouté d’autres dirigeants qui l’ont expérimenté, ils devinent ce que cet accompagnement va leur apporter et ils choisissent eux-mêmes leur coach. Ils sont informés, motivés et impliqués dans le processus du coaching : le succès est au rendez-vous !

 Ces dirigeants viennent avec un objectif en tête. La première étape positive est la découverte et la validation de leur objectif réel, celui pour lequel ils ont envie de se mobiliser.

La deuxième étape est leur prise de conscience de leurs talents, des ressources dont ils disposent pour réussir leur objectif.

Au cours de son coaching, le dirigeant déploie ses capacités et compétences et les met au service de son objectif, en accord avec son système de valeurs, de croyances et de son éthique.

Le premier bienfait s’applique à lui-même : il prend la mesure de sa responsabilité dans tous ses actes et paroles et de leur impact sur leur environnement. Grâce à cette prise de conscience, il va trouver les techniques qui lui conviennent pour prendre le recul sur les situations et diminuer l’impact de ses émotions dans ses prises de décision et dans sa communication vers les autres. Le discernement et la maitrise de la communication sont des atouts majeurs pour gérer un service, une entreprise.

Ayant intégré le process du coaching, modélisant les expériences positives, ces dirigeants automatisent 2 grands principes de management éthique et extrêmement efficace en terme de business :

Ils vont souvent également manifester une amélioration spectaculaire dans leur communication orale et comportementale. Ils apprennent à accueillir les propos de leurs interlocuteurs, c’est la pratique de l’écoute active. Les entretiens sont plus fluides, ce qui facilite les échanges et diminue de façon très conséquente les discussions agressives et non constructives.

Pour ceux qui vont jusqu’à suivre une formation de coach, ils développent un management extrêmement motivant pour leurs équipes car ils vont, autant que possible, questionner leurs collaborateurs en mode coaching pour définir des plans d’actions qui auront été réfléchis et imaginés par toute leur équipe, tenant compte de leurs motivations, de leurs compétences et de leur potentiel. C’est un véritable gage de succès pour les projets.

Prise de conscience de l’impact de son comportement, prise de recul et discernement, gestion de ses émotions, écoute active, maitrise de sa communication, management motivant et fédérateur sont quelques uns des impressionnants bénéfices d’une démarche de coaching où le dirigeant s’implique. Ces effets s’appliquent dans sa vie professionnelle mais aussi dans sa vie personnelle.

Pour les responsables de services, managers, chefs d’équipes... envoyés une ou deux journées en coaching ou qui se retrouvent pendant plusieurs séances en face d’un coach imposé, les apports se sont pas aussi spectaculaires car ils ne sont pas à l’origine de la décision d’une telle démarche. Bien souvent également ils pensent aller en formation et non se faire coacher. La différence est fondamentale : le formateur transmet son savoir. Le coach offre la possibilité aux participants de se révéler à eux-mêmes ce qu’ils sont, ce qu’ils veulent et comment ils souhaitent agir pour l’obtenir. Les managers qui s’investissent dans leur coaching vont progresser dans leur travail quotidien.

Ils vont développer un meilleur relationnel à l’autre. Ils vont limiter par une communication orale et comportementale adéquate les éventuels conflits. Ils vont convaincre et fédérer leurs auditeurs lors de leur prise de parole en public. Ils vont favoriser la synergie de leur équipe et la réussite des projets en mettant en place des procédures validées par tous..

Par un travail sur la compréhension du rôle de chacun, ils vont motiver leurs collaborateurs à respecter leurs délais. Au final tous vont bénéficier d’une meilleure gestion du temps.

L’efficacité d’une démarche de coaching dépend de l’implication du participant mais aussi... du coach !

Plus il aura une posture de coach - le coach ne conseille pas, le coach ne forme pas, plus la personne coachée pourra déployer un savoir-être de haute qualité humaine. Ce savoir-être est à la source de l’épanouissement personnel et de la performance professionnelle.

 

Nathalie WEINRYBNathalie WEINRYB, coach de Parme Coaching

Consultante en communication RH,

créatrice de Parme Formation

Mis à jour : jeudi 7 mars 2013 01:57