Comment réussir son entretien d’embauche par vidéoconférence ?

( 0 )
Création : 24 août 2011
Affichages : 323

Fabrice EMONNET

Avec la globalisation de l’économie et l’essor de la mobilité, les sociétés ont de plus en plus recours à des interviews vidéo dans le cadre de leurs processus de recrutement. Si cette solution présente des avantages certains, tels que le gain de temps et d’argent, elle représente également un exercice délicat pour certains candidats. LifeSize, division de Logitech spécialisée dans la vidéoconférence, propose son expertise en la matière. La vidéoconférence se généralise pour les entretiens sous l’impulsion de plusieurs facteurs :

Pour toutes ces raisons, les chances qu’un candidat se retrouve dans un face à face avec les recruteurs par le biais d’un écran vidéo sont de plus en plus importantes. Lors du processus de recrutement, de nombreuses personnes souvent dispersées sur plusieurs sites, en France ou à l’étranger, sont appelées à interviewer le candidat. La vidéo s’impose comme moyen efficace pour gagner du temps et réduire les coûts de transport. Une vidéoconférence entre deux ou plusieurs parties – multiplateformes – peut aisément être organisée. La conversation est alors plus engageante que par téléphone et l’on peut établir immédiatement un meilleur relationnel.

7 conseils pour réussir son entretien d’embauche :

1) Mettre en place de bonnes conditions.

En préambule, penser au cadre et à la lumière. Savoir se mettre en valeur est l’un des aspects qui contribuera à donner bonne impression. Eviter les contre-jour, les fonds distrayants ou insolites pour privilégier un cadre neutre et professionnel.

2) Ajuster son image.

Le moment de s’installer est important. De la même manière que l’on change la hauteur d’un siège réglable lorsque l’on s’assied devant un recruteur lors d’un entretien de visu, il est préférable de prendre le temps de faire des réglages pour être  l’aise le reste de l’entretien. La plupart des systèmes de vidéoconférence ont des caméras avec zoom panoramique. Le zoom peut être réglé et la caméra peut se déplacer à gauche ou à droite lorsque l’entretien démarre. Il ne faut pas hésiter à changer l'angle ce qui vous permettra de vous sentir le plus à l’aise possible.

3) Maintenir le contact visuel.

Les entreprises qui ont recours à la vidéo en ont l’expérience, elles ne font donc pas la différence avec un face à face traditionnel, ne faites pas l’erreur d’agir différemment. Le recruteur voit ce que la caméra filme. Le contact visuel est essentiel comme dans tout recrutement classique et il est indispensable de rester concentré sur la caméra. Il faut repérer où est la caméra afin de fixer du regard son interlocuteur.

4) Maîtriser son langage corporel.

Tout comme dans une interview traditionnelle, 90% de l’entretien est impacté par la communication non-verbale. Grâce à la vidéo, il est possible d’engager une conversation subtile (particulièrement dans le cas de la haute définition HD) qui s’enrichit de vos expressions et de ce que vous dégagez. Il faut profiter de la situation pour construire une vraie relation avec son interlocuteur. Se tenir droit, privilégier l’ouverture et une position stable contribuera à véhiculer l’image d’une personne déterminée, directe et dans l’échange. Le candidat ne doit pas oublier la caméra et maintenir une posture correcte.

5) Soigner la gestuelle.

Lorsque les candidats sont confrontés au stress d’un entretien d’embauche, leurs tics nerveux sont amplifiés. Il est plus facile de les contrôler lorsque nous sommes physiquement dans la même pièce que le recruteur. Toutefois, il ne faut pas être victime de l’effet « arrêt sur image », animer son discours et le ponctuer de gestes permettra d’avoir toute l’attention du recruteur. Il faut éviter à contrario de s’enfoncer dans son siège, taper du pied, ou se frotter les mains sous la table car ces gestes peuvent être remarqués par le recruteur, parfois plus encore que lors d’un entretien dit classique.

6) Faire attention à son élocution.

Il est toujours étonnant de voir que la plupart des candidats parlent extrêmement fort lorsqu’ils passent un appel vidéo, comme s’ils devaient crier pour être entendus. La plupart des micros sont pourtant très sensibles. Pour simple exemple, le système LifeSize est construit avec 16 microphones capables de réceptionner jusqu’aux simples murmures.


7) Ne pas oublier que l’on est filmé.

Face à la caméra, il ne faut jamais oublier qu’il y a un public potentiel, même si vous ne pouvez pas le voir. Les caméras LifeSize ont un champ visuel à 170 degrés, afin de permettre au candidat de voir une grande partie de la pièce du recruteur. Mais il ne voit pas tout. Il est donc fort possible que quelqu'un d’autre soit dans la salle, en dehors du champ de vision et il faut donc rester vigilant.

 

Fabrice EMONNET

Fabrice Emonnet, Directeur Commercial France et Maghreb de LifeSize

Mis à jour : jeudi 7 mars 2013 01:57