Comment financer une formation pour se reconvertir ?

Création : 26 mai 2020 Écrit par Administrator
Affichages : 2363

Formation pour se reconvertirDepuis un certain temps, l'idée de changer de métier ou de renforcer vos compétences afin de mieux gagner votre vie vous tente ? Que vous soyez salarié ou demandeur d'emploi, vous avez la possibilité de procéder à une reconversion professionnelle en vue de mieux exploiter vos compétences et vos aptitudes.

Toutefois, avant de parvenir à cet objectif, il est essentiel de suivre une formation. Certaines vous aident à compléter vos connaissances ou à développer des compétences spécifiques, tandis que d'autres vous proposent des parcours plus complets pour acquérir un nouveau diplôme ou pour apprendre une nouvelle profession. Alors, pour choisir la formation qui vous convient, il faudra bien définir vos besoins et trouver le financement nécessaire afin d'aller au bout de votre projet. Quelles sont les options qui s'offrent à vous pour réaliser une formation professionnelle ?

 

La reconversion professionnelle, changer de cap pour mieux s'épanouir

 

Par définition, la reconversion professionnelle est un processus qui vise à changer de profession ou à modifier son statut professionnel. Selon une étude menée par nouvelleviepro.fr, environ 9 personnes sur 10 ont déjà envisagé de réaliser une reconversion professionnelle dans le but de trouver leur voie. Parmi les personnes interviewées, 28% avaient déjà commencé cette aventure.

Les raisons qui poussent les salariés ou les demandeurs d'emploi à opter pour cette solution sont diverses : la lassitude au travail, la concrétisation d'un projet de vie, l'exercice d'une profession désirée, l'obtention d'un emploi stable, etc. De plus, les mutations de l'univers professionnel et les nouvelles organisations favorisent l'adoption de cette démarche, sans oublier bien sûr, les réformes de la formation professionnelle et les aides offertes aux personnes qui souhaitent emprunter ce chemin. En conséquence, aujourd'hui, il est possible de suivre une formation tout en étant rémunéré ou en bénéficiant d'une subvention.

Entreprendre une reconversion professionnelle peut se faire à tout moment et à tout âge. Bien qu'il est vrai que la réussite de cette démarche dépende de plusieurs éléments, dont l'âge, ce facteur ne constitue pas pour autant un obstacle. La résolution de réaliser un rêve, de vivre de sa passion ou d'embrasser une nouvelle vocation peut se prendre à tout âge. Que vous ayez 30, 40 ans ou 50 ans, sachez qu'il n'est pas encore tard pour concrétiser le projet professionnel qui vous tient à cœur.

 

reconversion professionnelle

 

Quels sont les dispositifs de financement d'une formation professionnelle ?

 

Plusieurs structures peuvent prendre en charge le financement partiel ou intégral de votre reconversion professionnelle. Si vous avez acquis par exemple un droit individuel à la formation auprès de votre employeur, le CPF de Transition professionnelle vous permet de profiter d'une prise en charge des frais de formation, et même de votre rémunération partielle ou intégrale durant le temps d'apprentissage.

Lorsqu'un salarié décide d'entamer un processus de reconversion professionnelle, son projet de formation est généralement élaboré en parallèle de plusieurs autres dossiers de prise en charge auprès des OPACIF (Organismes Paritaires Agréés au titre du Congé Individuel de Formation). Ces structures peuvent vous recevoir sur rendez-vous au cas où les réponses fournies par les autres organismes ne vous satisfont pas. Le plus célèbre des OPACIF est le FONGECIF (Fonds de Gestion des Congés Individuels de Formation).

Un dossier de prise en charge dûment rempli et respectant les conditions liées à l'attribution d'un financement vous permettra de vous faire former sereinement à votre prochaine profession sur le temps de travail, sans perdre vos revenus. Vous pouvez également envoyer des demandes dites « particulières » de prise en charge de formation professionnelle ou de frais supplémentaires auprès des bureaux locaux et régionaux (Conseil régional ou départemental, Mairie, etc.).

 

Demandeur d'emploi : comment financer une formation ?

Si vous êtes au chômage, vous pouvez suivre une formation en alternance grâce à un contrat de professionnalisation ou d'apprentissage. Vous bénéficiez ainsi d'un statut salarié et les frais de votre formation sont pris en charge par l'employeur.

Si vous recevez une indemnité de Pôle Emploi via l'ARE (Allocation de Retour à l'Emploi), il est indispensable que votre désir de formation soit validé par votre conseiller. En conséquence, vous percevrez l'Allocation d'Aide au Retour à l'Emploi Formation. Si la durée de la formation dépasse celle de vos droits, vous terminerez votre apprentissage avec le statut de stagiaire non rémunéré, ou vous percevrez une rémunération de fin de formation ou encore une allocation de solidarité.

Si vous n'êtes pas indemnisé avec l'ARE, vous percevrez la rémunération de formation Pôle Emploi, si et seulement si le programme est conventionné avec l'organisme et est inclus dans votre Projet personnalisé d'Accès à l'Emploi.

Enfin, si vous percevez l'Allocation Spécifique de Solidarité (ASS), vous n'êtes plus éligible à la RFPE. Par conséquent, l'ASS sera suspendue durant toute la période pendant laquelle vous serez en formation et toucherez la RFPE. Quoi qu'il en soit, il est préférable d'entrer en contact avec votre conseiller Pôle Emploi qui saura vous guider sur la voie à suivre.

 

Reconversion professionnelle : comment changer de métier ?

 

Vous souhaitez faire une reconversion professionnelle afin de trouver votre voie ? Votre décision est louable. Toutefois, avant d'entamer ce processus, il est indispensable de respecter certaines étapes.

 

1. Mûrir votre réflexion

Pourquoi ai-je envie de changer de métier ? Quelles sont les professions qui m'attirent ? Quels sont les domaines dans lesquels je pourrai évoluer ? Ai-je le savoir-faire, la connaissance et la volonté nécessaires pour aller au bout de ma démarche ? Telles sont les questions que vous devrez vous poser avant tout.

 

2. Se renseigner sur l'état du marché de l'emploi

Dans le cadre de votre reconversion, assurez-vous que le métier choisi recrute. Ici, l'enjeu est d'adapter vos envies et vos souhaits aux propositions du marché de l'emploi. Quelles sont les professions d'avenir ? Quels sont les domaines qui embauchent ?

 

Connaitre le marché de l'emploi

 

3. Faire un bilan de vos compétences avec l'aide d'un spécialiste

Ce bilan vous aidera à analyser votre parcours professionnel. Ainsi, il sera plus facile d'identifier les métiers, les domaines et les carrières qui collent le plus avec vos compétences, vos centres d'intérêt et à votre personnalité.

 

Le bilan de compétences dure 24 heures et se déroule en 3 phases. En premier lieu, votre consultant vous présente les objectifs et le déroulement de cette évaluation. Ensuite vient la phase d'enquête durant laquelle vous devrez faire le point sur tous vos acquis, exposer vos ambitions et subir plusieurs tests. Enfin, la dernière étape est celle de la synthèse. C'est au cours de cette phase que le consultant énonce ses conclusions et les étapes à suivre pour la mise en œuvre de votre reconversion.

Mis à jour : mardi 26 mai 2020 16:25